Business

Qu’est-ce que le DSO et comment le calculer ?

Dans une entreprise, le terme DSO est très utilisé notamment pour les besoins en fonds de roulement. C'est en effet l'un des indices clés d'amélioration de la trésorerie et du besoin en fonds de roulement. Qu'est-ce que c'est en réalité ? Comment le calculer ? Focus !

Qu'est-ce que le DSO ?

Le Day Sales Outstanding (DSO) représente le délai moyen dont une entreprise a besoin pour encaisser les paiements de ses clients. C'est un indicateur de performance en crédit management et gestion du poste clients. Une entreprise qui possède un bon DSO a donc une excellente santé financière.

Plus le délai de paiement est prolongé, plus le DSO est grand. Cela impacte directement sur la trésorerie de l'entreprise. En cas de non-remboursement, le DSO évolue à l'infini. Par conséquent, votre entreprise est assujettie au risque client.

Étant donné que le DSO se traduit en jours de chiffres d’affaires, c’est le comptable, le responsable de recouvrement des créances ou le cash manager de l'entreprise qui utilise le DSO.

Quelle est l'importance de mesurer son DSO ?

L'enjeu majeur pour une entreprise est sa trésorerie. Cette dernière est influencée sur le long terme par le besoin en fonds de roulement (BFR). Le DSO représente un élément capital du BFR. Plus le nombre de jours d’encaissement est petit, plus rapide est le recouvrement. De ce fait, la trésorerie de votre entreprise est considérable et vacante.

À l'opposé, plus le délai moyen est grand, plus grave est le risque qu'encourt votre trésorerie. En tant qu'indicateur de performance en crédit clients, le DSO aide à identifier les risques de non-recouvrement d’un client. Ceci a pour but de prendre des dispositions utiles sans influencer le BFR.

Comment se calculer le DSO ?

Pour calculer le DSO, vous pouvez utiliser deux méthodes différentes. Nous avons la méthode count back et la méthode comptable. La méthode la plus appliquée à ce jour reste la technique comptable ou bilancielle. Cette dernière comprend l’évaluation du rapport entre le chiffre d'affaires et les créances sur un intervalle défini.

Puisque les comptables et les analystes financiers ne détiennent que la situation à la fin de l'exercice d'une entreprise, ils ne se servent que des informations globales. Ces données sont : la somme des créances clients et le chiffre d’affaires TTC. En suivant l'approche bilancielle, la formule est : DSO = Comptes clients / CA TTC X 365.

Encore dénommée méthode par épuisement des capitaux, la deuxième méthode revient à soustraire de l’encours financier jusqu’à épuisement, le chiffre d’affaires TTC mensuel. Ensuite, on ajoute le nombre de jours de chacun des mois concordants. Chacune des deux méthodes présente des points positifs et faibles.

La méthode comptable ne dénombre pas avec exactitude les saisons et les grandes modifications de chiffre d’affaires. La méthode par épuisement des capitaux quant à elle, associe les risques essentiels.

Comment optimiser son DSO ?

L'optimisation du DSO par une entreprise passe par plusieurs étapes. Il s'agit pour l'entreprise d'agir sur l’échéance de recouvrement de vos factures en la réduisant par un rappel soutenu et proactif de sa clientèle.

Vous devez aborder et étudier distinctement vos démêlés afin de prévenir les formalités longues et chères. Ensuite, avoir un aperçu clair et précis des montants dus, des clients à rappeler, des promesses de paiement et des litiges.

Enfin, favoriser un partenariat simplifié entre les collaborateurs de l’entreprise pour un meilleur partage de l’information et simplifier le suivi et le paiement.

L'essentiel étant dit, vous savez désormais ce que c'est un DSO et comment vous pouvez le calculer.

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in:Business

0 %